Chiachio et Giannone, peintres en broderie

Le premier grand tableau brodé des artistes argentins Leo Chiachio et Daniel Giannone que l’on aperçoit à l’exposition HEY! présentée à la Halle Saint-Pierre à Paris les représente en compagnie de leur chien, Piolín. Un tableau peint à l’aide de fils de moulinés et de rubans sur un tissu représentant des cow-boys acheté à San Francisco. Leur univers est entièrement inscrit dans cette première œuvre : leur couple, leur chien, l’iconographie gay et la broderie comme medium.
Une technique qu’ils utilisent comme des peintres et qui les réunit chaque jour sur la table de travail de leur maison-atelier de Buenos Aires où ils passent plusieurs heures aiguilles aux doigts. Une toile, même petite, nécessite en effet plusieurs mois de travail. Partant d’un autoportrait ou d’une photo pour construire la figure centrale, ils rayonnent ensuite sur le panneau de tissu qu’ils ont choisi comme toile de fond et rebrodent détails et motifs en alternant les points, French knot, points lancés, points de chaîne, points arrière et les matières, coton, lurex, paillettes.

LEO CHIACHIO-DANIEL GIANNONE

  • Enlazados – 2012 – Bordado a mano con hilo de algodón, rayón y efecto joya s/tela Alexander Henry © 1,04 x 1,38 m

Daniel a appris la broderie dans l’école religieuse qui l’accueillait : « les sœurs devaient penser qu’il s’agissait d’une occupation manuelle capable de nous calmer. Alors filles ou garçons, tout le monde brodait. Et effectivement, cela nous reposait car la technique nécessite une grande concentration manuelle alors même que l’esprit vagabonde » précise-t-il. Leo a lui appris plus tardivement, en sortant de l’école des Beaux-arts . En découvrant le matériel des  merceries du quartier populaire de Once à Buenos Aires, il a commencé à travailler avec des boutons, des fils et des rubans, apprenant auprès de ces marchands les techniques traditionnelles.

Leo et Daniel se sont rencontrés en 2000 après leurs études d’art et travaillent ensemble depuis 2002, comme « artiste à 4 mains et à 2 cœurs » ainsi qu’ils le soulignent. Leo est né à Banfield en 1969. Il est diplômé de la Escuela Nacional de Bellas Artes “Prilidiano Pueyrredón” et de la Escuela Superior de Bellas Artes “Ernesto de La Cárcova”.  Daniel est né à Córdoba en 1964 dans une famille d’origine italienne. Il a tout d’abord fait des études de sciences économiques. S’il a suivi plus tard les cours de la Escuela de Bellas Artes de l’Université Nationale de Córdoba, il se considère davantage comme un autodidacte.
Depuis et ensemble, ils ont reçu de nombreux prix et distinctions et sont régulièrement invités à exposer leur travail dans les centres d’art et galeries internationales. Une de leur œuvre a été ainsi distinguée par la manufacture d’Aubusson qui présentera prochainement le tapis tissé d’après leur carton.

En décalant les codes de l’art populaire, Leo et Daniel créent une œuvre impertinente et originale.  De prime abord on évoque un art naïf et enfantin.
On est facilement attiré par la technique, les couleurs des broderies, l’univers sensible et féminin des travaux d’aiguilles. Puis, en s’approchant, on découvre des détails grinçants, faisant référence à la mort, à l’amour, à l’homosexualité. Un mélange détonnant entre des traditions argentines où les tombes des morts sont ornées et décorées de fleurs et des portraits colorés des défunts et un monde hyperconnecté où les icônes gay tissent leur toile sur le net.

Dans ce monde de contrastes, Leo et Daniel revendiquent dans leur travail le droit à l’artisanat et à la lenteur. Et à la couleur, inspiré en cela par le travail de l’artiste Sonia Delaunay qu’ils adorent tous les deux. Leur travail instaure un dialogue constant entre ces références et leur monde imaginaire. Leo et Daniel tissent ainsi point par point leur famille d’artistes.

  • Galerie : Calaverita – 2014 – Détail. Broderie à la main, fil de coton, rayon et fil à broder effet lumière sur toile à motif Alexander Henry© 1,10 x 1,40 m

catalogue Hey! Act III Le troisième volet HEY! modern art & pop culture / Act III est de retour à la Halle Saint Pierre. Les curateurs Anne
& Julien, fondateurs de la revue HEY!, poursuivent l’exploration et la diffusion des différents expressions artistiques de la
contre-culture et du lowbrow art : comics, dessins animés, graffiti, installations et peinture du surréalisme pop et plus largement les médias porteurs d’une culture de rue.

On est impressionné par la diversité des œuvres présentées, souvent inédites, quelquefois exceptionnelles (notez l’exposition des peintres Marion Peck et Mark Ryden). La scène défendue depuis de nombreuses années par Anne & Julien est vivante, hétérogène, complexe et résiste aux normes, à la catégorisation, à l’institutionnel et aux impératifs de la mode.

En savoir +

  • www.chiachiogiannone.com
  • HEY! modern art & pop culture / ACT III
  • 62 artistes internationaux + 400 œuvres
  • du 18/09/2015 au 13/03/2016
  • Halle Saint Pierre
    2, rue Ronsard – 75018 Paris
    Métro : Anvers/Abbesses
  • Ouvert tous les jours
    semaine de 11 h à 18 h
    samedi de 11 h à 19 h
    dimanche de 12 h à 18 h
  • Tarif : 8,50 €
    Tarif réduit : 6,50 €
  • www.hallesaintpierre.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *