Coudre sa lingerie 1. les culottes

Cela me tentait depuis longtemps : une lingerie sur-mesure, dans des tissus soyeux, doux et confortables à la fois, avec quelques détails jolis, mignons mais pas trop. Bref, haute-lingerie.

La solution est là : coudre sa propre lingerie en commençant par une pièce simple, une culotte un peu souple et montante –on verra pour des soutiens-gorge aux 30 éléments et 20 matières un peu plus tard ^-^

2 options gratuites pour coudre ses propres culottes : on part de ses sous-vêtements favoris (on découd, on reporte chaque pièce sur une feuille, on décalque, on coupe, on coud) ou on télécharge un patron. Généralement composés de 4 pièces : un devant, un dos, deux fonds de culotte (endroit+envers), les modèles sont assez simples pour peu que l’on tienne compte des conseils listés ci-dessous pour coudre jersey, galon, élastique ou dentelle. Tendance vintage 70’s, bloomer, dentelle stretch ou culotte emboîtante, il y en a un peu pour tous les goûts. Alors on n’hésite pas à se faire un petit cadeau DIY !

 

Sew your own underwear!

  1. FREE HIPSTER PATTERN // Make Bra
  2. AMERSON: TECHNICAL DETAILS + PATTERN // Madalynne
  3. Sew your own lace underwear – tutorial and free pattern // So sew easy
  4. Patron de lingerie gratuit: Le shorty // Faites votre propre lingerie, le blog
  5. Guest Post: Sarah from Ohhh Lulu Lingerie & Apparel // A good wardrobe

 

Quelques boutiques de kits et/ou patrons sur mesure

Cloth-Habit-1002-Watson

VintagePatternGirl

Des expériences & conseils de couturières

 

Pour la petite histoire

Sous l’Ancien Régime, la femme« honnête » ne porte pas de culotte, ni courte, ni longue, seulement une succession de jupons. Par tradition, la mode occidentale a toujours nié les jambes des femmes, ce qu’elles cachent et qu’il convient de ne surtout pas nommer, rendant impossible l’idée même d’un vêtement spécifique, considéré comme immoral et scandaleux. Mais « l’inexprimable » ou « l’inexpressible » – ce sont les termes employés par la presse de mode de l’époque – devient indispensable après 1850.

Mots-clés

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *