Le mobilier de Mathieu Matégot

Attention design ! Les rééditions des célèbres pièces en tôle perforée de Mathieu Matégot figurent au catalogue de l’éditeur danois GUBI.  Mathieu Matégot (1910-2001) est un designer français né en Hongrie. Il fait ses études à l’école nationales des Beaux-Arts de Budapest. Peintre, décorateur de théâtre, il découvre ensuite le travail de la tapisserie.

Après la seconde guerre mondiale, il crée à Paris un atelier artisanal de création de mobilier (1947) puis un deuxième à Casablanca au Maroc en 1952.
Il est l’un des premiers à utiliser la tôle perforée, matière découverte lors de sa captivité en Allemagne.
Il baptise cette « résille ajourée » du nom de rigitulle. Associé aux tubes d’acier, ce matériau se retrouve dans la chaise tripode « nagasaki » et dans le fauteuil « copacabana » qui font partie de nombreuses collections publiques de design.

Matégot participe à de nombreux projets d’ameublement et de décoration comme l’Hôtel de France à Conakry, Guinée, avec Jean Prouvé et Charlotte Perriand (1951) ou le Drugstrore Publicis à Paris (1958) et la Maison de l’ORTF (1962).

En dépit de son succès, il revient à l’art de la tapisserie et à son travail de peintre-cartonnier dans les années soixante et cesse son activité de création de mobilier.

Relativement abordables (l’étagère est à 229€), ces rééditions de pièces intemporelles sont proposées dans plusieurs coloris par l’éditeur. Un petit film de présentation du travail de Mathieu Matégot –à découvrir absolument– est disponible ICI.

 

  • table basse kangourou – 1954 – @gubi

  • chaise nagasaki – 1954 – @gubi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *