Les beaux habits du dimanche : Arsène et les pipelettes

ARSENE ET LES PIPELETTES, c’est « l’histoire d’un garçon timide qui joue les durs à cuire, et d’une bande de petites filles charmantes et bavardes qui aiment les jupes qui tournent ».

Arsène et les pipelettes

 

C’est surtout l’aventure de Chloé de Bailliencourt, qui a fondé la marque en 2005. « Une jeune femme qui n’aimait pas les pulls qui grattent ».  Une jeune femme très pro surtout, diplômée de l’école Supérieure d’Arts Appliquées de Paris Duperré puis de la Saint Martin’s School of London, des références.

Ceci explique cela, les coupes impeccables, les matières nobles et des vêtements agréables à porter pour les enfants.

Une marque que je suivais et que retrouvais de temps en temps jusqu’à ce que je reçoive le mot adorable de Chloé, et que je prenne conscience que je n’avais jamais rien posté sur Arsène et ses pipelettes. Shame on me !

Pour cet automne, Chloé nous emmène dans des variations sur le bleu marine, avec une pointe de rouge et de vert. Mais un vert fluo pétant qui ne se prend pas trop au sérieux… Et toujours des teintes en demi-tons, avec cette technique qui consiste à plonger le vêtement une fois monté, ce qui lui donne une patine particulière.

Chloé crée en France, fait fabriquer en Europe — majoritairement au Portugal et est distribuée dans plus de 100 points de vente dans le monde. Une très belle réussite menée par une passionnée dans un coin du pays basque…

Arsène et les pipelettes

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *