Pour enfin tout comprendre aux cartes Pokémon

Vous avez des enfants en primaire ou au collège ? Vous connaissez donc les Pokémon. Vous subissez peut-être les demandes incessantes d’achat de packs de cartes auxquelles vous ne comprenez rien. Enfin si. Vous avez bien compris que le but est de les accumuler, d’en obtenir des rares, et que pour ça, il faut investir, sortir son cash, son flouz, son pez, son oseille. Mais à chaque fois que vous demandez une explication sur les règles du jeu, rien, nada, zéro, le néant. A peine entendez-vous vous parler de points de vie ou de cartes rares.

  • Il semblerait que pour le commun des gamins, l’intérêt principal des cartes Pokémon réside dans l’échange de cartes. Il s’agit d’obtenir des cartes fortes, en ce moment des jenesaispasquoi-EX, sans se faire « couiller » –Je suis désolée, il semblerait que le terme « couiller » soit rentré dans le vocabulaire des minus de la rive gauche comme ceux des cités du 9.3.

 

Pokémon Série Noir&blanc

 

Bref, vous n’achetez rien, non, Môssieur, Moi, je sais résister aux gourous du marketing qui font rien qu’à penser à transformer de gentils mômes en avides collectionneurs. Et puis un jour, las, fatigué ou de bonne humeur, vous craquez et c’est trop tard, vous avez mis le doigt dans l’engrenage.

  • Ah ! Votre bambin exulte de joie et de puissance parce qu’il va piler tous ses copains avec ses 10 nouvelles cartes et  vous vous demandez si vous avez bien engendré ce monstre de cupidité.
  • Ou bien votre tout-petit se met à pleurer, « parce qu’il n’y a rien dans mon paquet et que c’est toujours comme ça, et que j’ai jamais de chance et que j’aurai jamais la jesaispasquoi-EX ».

Dans les deux cas, vous en entendrez parler pendant des heures. Vous soupirez mais le mal est fait. Ils sont accros et vous êtes foutus !

 

Coffret Pokémon

 

Une histoire des Pokémons

Le phénomène des Pokémon est né en 1996 au Japon avec la sortie du premier jeu vidéo Pokémon Nintendo pour Game Boy. L’univers du jeu vidéo s’est ensuite décliné sous différentes formes : dessin animé, jeu de cartes à collectionner (le JCC pour les fans), films, jouets, bonbons, vêtements et j’en passe…

En France, le jeu de cartes à collectionner est sous licence Asmodee, un groupe d’éditions et de distribution de jeux de société et de cartes.

Mais au fait, comment ça marche ?

C’est très bien pensé :

  • Chaque bloc ou série de Pokémon est décliné en extensions qui comprennent des starters et des boosters. Asmodee sort des séries tous les 3 ans. Les dizaines d’extensions de chaque série sont réparties au cours de ces trois ans.
  • En 2013, LA série était Noir&Blanc (Pokémon de 5e génération). Et les dernières extensions étaient Tempête / Glaciation / Explosion Plasma, qui comprennent chacune plus d’une centaine de cartes.
  • * 10 extensions * 7 séries (Diamant & Perle, platine, Heartgold, légendes, Noir&Blanc, coffre des dragons, XY), ça fait quelques milliers de cartes…
  • Arrive sur le marché la série XY dérivée du nouveau jeu vidéo sortie le 12 octobre dernier. Pas fini d’en entendre parler ^-^

 

pokemon tempete plasma

 

  • Dans le pack starter à 15 € de chaque extension de série (vous me suivez?), vous trouverez 60 cartes de base, une pièce à collectionner et la règle du jeu (jamais vue !).
  • Dans les boosters à 5 €,  vous aurez 10 cartes tirées au sort d’une même extension : cinq ou six cartes communes, trois ou quatre cartes peu communes et toujours une seule carte rare! En effet, dans chaque extension, il y a des cartes rares, produites en plus petites quantités. Un petit symbole en bas à droite de chaque carte Pokémon permet d’identifier son type : un rond signale les cartes communes, un losange les cartes peu communes et une étoile les cartes rares.
    En ce moment, dans le bloc Noir&blanc, les cartes -EX sont les plus recherchés.
  • Il existe également des cartes brillantes, qui n’ont rien à voir avec les cartes rares. Il s’agit juste d’un habillage de carte : ça n’intéresse absolument pas Mini Plumetis, alors qu’il recherche comme un fou Fulguris-Ex de l’extension Glaciation Plasma de la série Noir&blanc
  • La liste de toutes les cartes est à retrouver ICI et LA.

Les règles du jeu

  • Le jeu se joue à deux. Vous êtes des dresseurs de Pokémon. Bon. Le but est de mettre K.O. le Pokémon de votre adversaire.
  • Il faut d’abord se constituer un deck de 60 cartes (c’est la raison pour laquelle vous ne satisferez pas votre bambin avec un pack booster de 10. Il lui en faudra plus. Je vous l’ai dit, vous avez mis le doigt dans l’engrenage ^-^).
  • On mélange son deck, on pioche 7 cartes et on commence forcément une partie avec un Pokémon « de base », le Pokémon actif.

Ensuite, je vous renvoie à la règle officielle, parce que je trouve ça fastidieux, les enfants aussi sûrement, ça doit être pour ça qu’ils ne l’appliquent pas ^-^

Mais sachez que :

  • Les PV ou Points de Vie représentent la résistance d’un Pokémon. Si un Pokémon subit un nombre de dégâts supérieur ou égal à son total de Points de Vie (par exemple, 5 marqueurs de dégât ou plus infligés à un Pokémon avec 50 Points de Vie), il est immédiatement mis K.O.
  • Quand un Pokémon est K.O., il est placé dans la pile de défausse de son propriétaire. Un joueur qui met un Pokémon K.O. remporte une carte Récompense. En obtenir six permet de gagner la partie.
  • Les Pokémon de base seront remplacés par des Pokémon plus puissants en cours de jeu. Il faudra pour cela avoir en main leurs évolutions (c’est à dire les acheter ou bien les échanger sans se faire « couiller »). Le Pokémon de base Carapuce pourra être remplacé par le Pokémon de Niveau 1 Carabaffe, qui se superposera à Carapuce dans l’aire de jeu, qui lui-même pourra se transformer en Tortank, Pokémon de Niveau 2 aux pouvoirs encore plus extraordinaires !
  • Les Pokémon ne peuvent pas mourir. Pratique… Ils restent toujours d’actualité !

L’avenir…

sera rose. En effet, en février 2014, de nouvelles cartes Pokémon de type Fée (le 11° type de Pokémon) feront leur apparition dans la série XY. Rose donc, ciblée petite fille en plein dans la tendance du « gender marketing » des jeux et jouets.

Misère !

 

Pokemon

 

En 2012, 20 milliards de cartes du JCC Pokémon ont déjà été distribuées dans 73 pays ! Et ce soir, vous impressionnerez votre petit par vos larges connaissances. Vous êtes maintenant un dresseur professionnel de Pokémon ^-^

En savoir +

Mots-clés

4 commentaires

  • Marcellou dit :

    Merci pour toutes ces infos. Je relirais tout ceci a tete reposée…..Car j’y suis en plein depuis 3 mois…..Bizzzz

    • Aurélie Soligny dit :

      De rien ! un minimum de calme s’impose en effet avant de s’y retrouver dans les séries, les extensions et les règles du grand JCC Pokémon ^-^ Biz

  • annette dit :

    Effectivement, difficile d’y échapper… je vais enfin comprendre quelque chose à ces différents packs, merci ! (mais bon, c’est triste quand même, même ma miss en veut et pourtant, elle n’a pas du tout envie d’y jouer… d’ailleurs, elle a de plus en plus de cartes alors qu’on lui en a jamais acheté, je crois que ses camarades ont pitié et lui en ont donné :/ ).

    • Aurélie Soligny dit :

      Bonsoir,
      Non ce n’est pas triste !
      Comme cela fait partie des éléments de socialisation d’une cour de récré, je trouve que votre miss se débrouille super bien : elle n’aime pas vraiment ça, elle en voudrait bien pour faire comme les autres et arrive à ce qu’on lui en donne… Pas mal pour un petit enfant. Le côté positif de ce jeu, je trouve, consiste dans l’échange ou/et le don, dont votre fille profite… Super, preuve qu’elle est bien intégrée dans le groupe !
      Après, les modes passent, les Pokémon, ça marche par vagues depuis 20 ans.
      Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *