La technique du matelassage ou quilting

Le quilting est une technique de matelassage pouvant être associée –ou non– à un travail de patchwork. Cela consiste à coudre du molleton ou de la ouatine en sandwich entre deux épaisseurs de tissu.1

 

BQW_Naht_camila_c_LF-scrollbox_landscape

BQW Hedija Kazagić

  • Quilting stitches by Ćamila Sudić et Hedija Kazagić //Bosna Quilt Werkstatt – photos : Laurenz Feinig
  • Le piqué emprisonne son matelassage entre deux tissus réunis par un piquage.
  • Le bourrage donne du relief aux motifs. Pour cela il faut introduire du coton à tricoter entre les deux épaisseurs de tissus.  Seul le vrai boutis crée ses reliefs par ce minutieux travail de bourrage du coton, mèche après mèche.
  • Le boutis ou broderie emboutie se réalise en piquant de petits points de fil sur les contours des motifs dessinés au préalable. Puis en brodant le tissu par l’intérieur. C’est à dire qu’entre deux couches de tissu, traditionnellement de batiste, on met des mèches de coton ce qui donne du relief aux motifs. 1

ombre-lumiere

L’oeil fait bien vite la différence entre piqué et boutis, car placés tous deux face à une source lumineuse, si le premier ne laisse passer qu’un jour opaque, diffus sur toute sa surface, le Boutis voit le contre-jour magnifié, offrant volumes sombres et lignes claires bien tranchées, toute la lumière traversant généreusement les espaces non méchés. 2

Photo : ombre et lumière // tokitumugi.exblog.jp

La technique du matelassage ou quilting

Les points de matelassage emprisonnant les 3 épaisseurs de tissus peuvent suivre le motif du patch ou du tissu, former un dessin géométrique (à la manière des sashiko japonais par exemple), un dessin transféré par pochoir ou un dessin libre. On peut également coudre le tissu, la doublure et le rembourrage avec quelques points épars.

dans-les-etoiles-atelier-emma

Le tissu du dessus est le top. Celui du dos la doublure et le molleton en fibres naturelles ou synthétiques est cousu en sandwich au milieu. La doublure et le molleton doivent être plus grands que le top.

Lors du calcul des dimensions des pièces, il est fondamental de prendre en compte le rétrécissement occasionné par le surpiquage. Il faudra donc ajouter quelques centimètres aux dimensions totales : plus le rembourrage est épais, plus le rétrécissement est important. 3

Les tissus sont positionnés envers contre envers puis bâtis ou assemblés avec des aiguilles. Le quilting peut être fait à la main avec une aiguille courte et solide ou à la machine avec un pied spécial piqué. On peut également utiliser le pied à repriser de la mac en veillant à bien abaisser les griffes d’entraînement de tissu pour éviter les bourres. 4

Le matelassage machine

six-tips-for-machine-quiltingUn pied et des aiguilles adaptés, l’utilisation de gants spéciaux sont les conseils de Beech Tree Lane handmade.

Le piqué libre consiste à improviser des motifs le plus souvent géométriques piqués à la machine.

Le matelassage à la main

Le quilting à la main se fait au point avant, point solide et régulier qui court sur le tissu. Une bonne quilteuse se reconnaitrait au fait qu’elle réussisse à faire tenir 7 points sur son aiguille. 5 Mais l’important tient plutôt dans la régularité des points.

Les dés qui protègent les pulpes des doigts sont indispensables tout comme le tambour à broder qui permettent de bien saisir ensemble les 3 épaisseurs de tissus sans trop les tendre pour pouvoir former les points. Le fil spécial quilting est un fil de coton ciré.

Pour commencer, vous pouvez très simplement quilter vos créations en ligne droite à la manière des très modernes quilts de Nicole Daksiewicz :

modern-hexagon-pastel-quilt

Le matelassage est plus marqué sur un tissu uni. À vous de définir l’effet que vous souhaitez : de la discrétion avec un fil en camaïeu et un motif simple, ou un beau contraste avec un fil de couleur complémentaire et un tracé recherché… 6

Donner vos créations à quilter

Des boutiques proposent de quilter à votre place vos réalisations et patchworks pour vous éviter ce long travail.

  • Quilting studio est 1 entreprise de quilting machine. Equipée d’une Longarm Machine, Quilting studio peut matelasser des tissus de grande taille. Le patch (TOP) et le dos sont fixés sur des rouleaux. Entre les deux est positionnée la ouatine. La machine elle, bouge au-dessus du patch de gauche à droite et de haut en bas pour faire le quilting.
    Réalisation après devis.
  • Le site Je Quilte Pour Vous vous propose le même service, également à la Longarm, en piqué libre, stich in the ditch (sur la couture), plumes, motifs géométriques, quilting personnalisé. A partir de 36€ le m2 en quilting simple.

valeriane-leblond

Mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *