Catégories
Environnement Maison pratique

DIY : comment se débarrasser naturellement des mites ?

Il y a beaucoup plus efficace et plus protecteur pour l’environnement –et sa santé– que les boules de naphtaline et les produits à base de para-dichlorobenzène pour se débarrasser des mites. Voici quelques trucs et astuces pour lutter contre ce papillon et faire soi-même des répulsifs naturels.

Il y a beaucoup plus efficace et plus protecteur pour l’environnement –et sa santé– que les boules de naphtaline et les produits à base de para-dichlorobenzène pour se débarrasser des mites. Voici quelques trucs et astuces pour lutter contre ce papillon et faire soi-même des répulsifs naturels.

 

By Clemson University – USDA Cooperative Extension Slide Series, Bugwood.org, CC BY 3.0 us,

 

La mite

La mite, ou teigne, est un papillon de la famille des Tineidae. Le papillon adulte ne se nourrit pas. Mais pullule, se reproduit et pond des œufs, des centaines d’œufs. Les spécialistes expliquent leur invasion par les produits bio, aliments et vêtements non traités. Lors de la métamorphose, les œufs se transforment en chenille, qui vont se changer en larve, tisser un cocon pour donner naissance à une nymphe d’où émergera un papillon.

Ce sont les larves (des petits vers blancs) qui se nourrissent de fibres végétales et animales : laine, soie, plumes, coton et même tissu synthétique pour les textiles ; farine, pâtes, légumes et fruits secs, cacao, café pour les aliments. Elles commencent leur razzia dès leur éclosion dans vos placards. A la maison, elles ont dévasté pulls et manteaux en laine, vestes en daim, jupon en tulle et tee-shirt en coton ou polyester (et farine, riz et pâtes dans la cuisine).

 

Comment en venir à bout ?

1 : la chasse aux larves

Vous ouvrez votre penderie, vos tiroirs, votre placard et vous sortez tout. Les larves de mites détestent la lumière et vont se cacher dans les vêtements, au plus près de leur nourriture : sous les cols, les poignets, dans les poches (!), dans la doublure et surtout aux coutures. Armez-vous d’une lampe de poche et examinez tout scrupuleusement. Si vous trouvez une larve, vous vous en débarrassez dans un mouchoir en papier, direction les toilettes. Attention, une larve rampe, et plutôt assez vite, ne la quittez pas des yeux (vécu). A faire régulièrement.

Si vous êtes dégouté, solution n°2, direction le congélateur.

A la cuisine, contre les mites alimentaires, sortez tout et nettoyez tout au vinaigre d’alcool. Ne laissez pas les aliments secs dans les emballages en carton mais versez-les dans des boîtes hermétiques. Et jetez sans hésiter toute farine et aliment sec suspects contenant des espèces de filaments (les cocons) ou des larves.

 

2 : la congélation de toute pièce suspecte

Quarante-huit heures au congélateur devrait faire passer à tout organisme l’envie de trouer son pull préféré. Pas très végan mais bon, quand il faut, il faut.

4 : l’ébouillantage

Les larves et cocons ne vont pas supporter un passage en machine au-dessus de 50°. Une méthode supplémentaire à privilégier pour le linge de maison. Que vous remettrez propre et repassé dans un placard impeccable ↓. Sinon, le cycle infernal recommencera.

5 : l’aspiration

Une fois votre penderie ou votre placard vidé, aspirez les moindres recoins et jetez immédiatement le sac de l’aspirateur.

6 : les odeurs incommodantes –pour les mites

  • Du bois de cèdre. On va le trouver en magasin sous forme de cintres, boules et buchettes à placer dans le linge.
  • Quelques gouttes d’huile essentielle de cannelle, de lavande, de cèdre à placer sur un petit morceau de feutrine.
  • Du savon de Marseille à découper en petits morceaux puis à mettre dans l’armoire.
  • Un pomander.
  • Des sachets de lavande.

7 : les phéromones

Des phéromones de mites sont diffusées sur un papier collant. Elles attirent les mites mâles qui, pris au piège, ne pourront plus se reproduire et mourront engluées. Le produit, disponible en magasin de bricolage, droguerie ou supermarché, au rayon insecticide, est relativement cher mais quelle efficacité ! Une trentaine de mites collées sur chaque plaquette l’été dernier –N.B. : il faut attendre quelques jours que les phéromones se diffusent et attirent leurs proies. Un produit indispensable.

8 : tout repriser immédiatement

Parce que le raccommodage est bon pour le moral et que l’on ne va quand même pas jeter ses affaires.

 

Anti-mites DIY

 

 

 

S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires