Catégories
Art Poésie

Chanson d’automne

Les feuilles mortes sont emportées par les mots de verlaine et les collages botaniques de Mary Delany, une artiste du 18e siècle à découvrir.

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine (1844-1896), Poèmes saturniens

Mary Delany, Camellia Japonica, from an album (Vol.II, 43). 1779 Collage of coloured papers, with bodycolour and watercolour, on black ink background © The Trustees of the British Museum (CC BY-NC-SA 4.0)

Et les collages en papier de Mary Delany (1700-1788) :

1772, Angleterre. Mary Delany a eu une vie bien remplie. Elle a touché à la broderie, à la peinture, au jardinage…  Pourtant, c’est à 72 ans que débute pour elle une florissante carrière.*

Zinnia Multiflora, from an album (Vol.IX, 100). 1779 Collage of coloured papers, with bodycolour and watercolour, on black ink background

 

Mary Delany, Dracana Terminalis, from an album (Vol.III, 96); Purple Dragon-tree. 1780 Collage of coloured papers, with bodycolour and watercolour, on black ink background
Mary Delany, Helianthus Annuus, formerly in an album (Vol.V, 13); Great Sun-flower Collage of coloured papers, with bodycolour and watercolour, on black ink background

 

Toutes les images : © The Trustees of the British Museum (CC BY-NC-SA 4.0)




En savoir +

S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires