Catégories
En famille Jeux et jouets

Jouer aux cartes avec les enfants

Les vacances seront l’occasion de ressortir les cartes à jouer et de faire découvrir aux plus petits le plaisir des jeux : mistigri, bataille, barbu, rami, belote, poker. Les jeux de cartes sont adaptés à tous et à tous les âges. Que ne ferait-on pas pour ouvrir un tripot !

Cette période particulière de « vacances confinées » en famille sera propice aux jeux de société. L’occasion de ressortir les classiques cartes à jouer et de faire découvrir aux plus petits l’enfer le plaisir du jeu ! Des jeux d’ailleurs car,  pour quelques euros, un seul paquet de 32 cartes sert à d’innombrables jeux et à leurs variantes.

L’apprentissage par le jeu

En jouant aux cartes, les enfants apprennent à jouer ensemble, avec les autres, à respecter les règles, à attendre leur tour. Ils élaborent des stratégies, anticipent. Dénombrent, font des paires, des brelans, des carrés, des suites, des couleurs. Assemblent, comptent les cartes, les atouts, les points.

Et puis, un beau jeu de cartes est une vrai bonheur. On ne se lasse pas de regarder les dessins des figures (valet, dame et roi) et les dos imprimés des cartes.

Les illustrations du jeu classique « Origine » de la marque Grimaud, édité en 1848, datent du Moyen-Âge : Charlemagne est le roi de cœur, Jules César le roi de carreau, le roi de trèfle est Alexandre le Grand et le roi de Piques, le roi David.

Mais l’on trouve vraiment des jeux de tous les styles et de toutes les époques, avec des personnage historiques, publics, des joueurs de foot, des illustrations abstraites, humoristiques, animalières, des photographies, des œuvres d’art, des jeux d’artistes ou des jeux personnalisables…

 

La Reine de cœur // Inspiration Disney (Alice au pays des merveilles) sur le site Oh My Disney
Play the Wind Alex Prager Playing Cards // Moma’s Design Store

  • [Jeu de cartes au portrait de fantaisie à deux têtes dit « Baronesse »] : [estampe]- 1900 // Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

 

Les jeux de cartes

Les cartes sont disponibles en jeux de 32 ou 52 cartes, plus 2 jokers –et de 78 cartes au  jeu de tarot. On dénombre 4 couleurs, cœur, carreau, trèfle, pique et des cartes allant du plus petit, le 1 ou le 7, au plus grand, l’As. Les cartes ont une valeur nominale à l’exception des jeux de belote et de bridge où l’ordre est différent. On se souvient que la pioche est le tas dans lequel on tire une carte à mettre dans son jeu et que la défausse est la carte dont on se sépare, éventuellement dans la pioche.

 

Tous les jeux s’adaptent aux plus petits :

  • Nul besoin de savoir lire pour jouer aux jeu des 7 familles : on pense à mettre des gommettes colorées sur les cartes pour reconnaître chaque parent (le blanc pour la grand-mère, l’orange pour le grand-père, etc.) et c’est parti.
  • Nul besoin de savoir compter : on adapte les règles pour passer outre les comptes de points à poser –au rami par exemple. Et les plus grands calculent les points à la fin.
  • Nul besoin d’argent pour parier au poker : on joue des allumettes et ça roule.

Seul le tarot, à cause de la taille des cartes, nécessite un peu plus de dextérité. Et le bridge, qui nécessite patience et un looong apprentissage des codes pour jouer par paires (même si la règle du jeu est en elle-même assez simple)  n’est pas adapté aux plus petits.

Que ne ferait-on pas pour ouvrir un tripot !

 

Jeux pour les + petits

  • Le mistigri : 2 joueurs, 1 jeu de 32 ou 52 cartes. Le valet de pique (ou une carte spéciale) est le mistigri. On ne doit pas finir la partie avec le mistigri dans sa main.
  • Le jeu des 7 familles : à partir de 3 joueurs avec un jeu spécial de 42 cartes.Il s’agit de réunir tous les membres d’une même famille.

A partir de 5 ans

  • La bataille : à partir de 2 joueurs, 32 ou 52 cartes. Le but du jeu est de ramasser toutes les cartes en retournant les cartes posées devant soi. La plus forte l’emporte (on ne tient pas compte des couleurs).
  • Le barbu : à partir de 3 joueurs, 32 cartes. Un jeu en plusieurs tours et plusieurs contrats à réussir (pas de cœurs, pas de dames, pas de plis, le plus de plis, pas de barbu –le roi de cœur, rien du tout, la réussite). La carte la plus forte l’emporte, on se défausse si l’on n’a pas la couleur demandée.

A partir de 7 ans

  • Le rami : à partir de 2 joueurs, 54 ou 108 cartes. Le but du jeu est de se défausser de toutes ses cartes en faisant des brelans, des carrés ou des suites que l’on pose devant soi. Au rami voleur, on pique les cartes chez l’adversaire, mon meilleur souvenir de tripot à 7 ans chez ma grand-mère qui nous enfumait, mon frère et moi, à la Gauloise brune !
  • Le poker : à partir de 2 joueurs, 52 cartes. On a une main de 5 cartes et il s’agit d’assembler la plus forte combinaison de cartes en piochant. On parie sur la valeur de sa main face à celle des autres. Ce jeu comporte une bonne part de bluff et de rigolade lorsque l’on doit rester impassible face aux autres ou que l’on tente, au contraire, des stratégies savantes pour faire croire que l’on n’a rien du tout, alors que l’on a en main un brelan d’as par les dames !
  • La belote se joue à  partir de 2 joueurs et 32 cartes. Deux équipes s’opposent et doivent faire leur contrat.  Il s’agit de remporter le plus de points. De multiples variantes existent.

Pour les plus grands

  • Le tarot : de 3 à 5 joueurs, 78 cartes. Les perm’ des années lycée !
  • Le bridge :  4 joueurs s’affrontent 2 à 2 avec un jeu de 52 cartes. On fait des enchères pour définir un contrat de points à réaliser. Je passe ^-^

 

 

 

 

Les règles des jeux

De nombreux sites listent les règles des jeux, notamment ceux des Fédérations. On trouve également  de bons tutos vidéo sur YouTube et des explications détaillées sur les sites des maîtres cartiers.

 

Des cartes à télécharger

Des jeux de cartes de toutes sortes et de tous les styles sont  à télécharger sur le site gallica.bnf.fr de la Bibliothèque nationale de France.

Battez, coupez, distribuez : c’est à vous de jouer !

 

 

  • Couverture : Trompe l’œil. Cartes à jouer, musique, loteries : [dessin] // Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France
S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires