La technique de la broderie diamant

Nouveau venu dans les loisirs créatifs, la « broderie diamant » — diamond painting — s’apparente à la broderie à point compté ou à la mosaïque/peinture par numéro mais, ici, le point est remplacé par un minuscule « diamant« . Ces strass en résine de 2,5 mm de diamètre, en fait, sont placés sur un modèle imprimé sur une toile à canevas adhésive.

 

 

La difficulté consiste à mettre correctement les minuscules cristaux sur le patron. On s’aide à cette fin d’un petit stylet que l’on enduit de cire avant de saisir le strass, rond ou carré selon les marques. Puis l’on place le strass sur la case numérotée correspondant à la bonne couleur sur la toile adhésive en soulevant le film de protection de la partie que l’on travaille.

Evidemment, présenté comme cela, cette « brillante » technique semble un peu kitsch… Mais il suffit d’un sujet contemporain et de couleurs un peu fun pour être dans l’air du temps. En tout cas, il s’agit d’un travail particulièrement minutieux, destiné à tester votre patience les jours de pluie. Zen attitude !

 

 

Mots-clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *