Catégories
Beauté Environnement

Comment faire un shampoing #zérodéchet ?

Lorsque vous achetez un shampooing, vous payez essentiellement l’eau qui le compose, la bouteille de plastique qui le conditionne et le transport de l’ensemble. Il est temps d’agir pour un shampooing DIY zéro déchet.

Lorsque vous achetez un shampooing, vous payez essentiellement l’eau qui le compose en majorité, la bouteille de plastique qui le conditionne et le transport de l’ensemble. Il est temps d’agir pour un shampooing DIY zéro déchet.

Le flacon en plastique se remplace très bien par un récipient en verre si vous choisissez de faire vous même un shampooing liquide ou sec et s’élimine tout à fait si vous faites un shampooing solide. Quant au transport, il restera minime si vous achetez les seuls ingrédients.

  • Pour un shampooing sec, le composant de votre shampooing se trouve dans la cuisine : on utilise principalement de la fécule de maïs. L’argile verte et la poudre de Neem indienne sont également employés.
  • Pour un shampooing liquide, qui présente l’avantage de pouvoir se faire sans tensio-actif pour les individus qui comme moi sont allergiques à tout —oui, même aux tensioactifs dits « naturels » à base de coco, rires sadiques de mon dermatologue—  le rhassoul, une argile volcanique marocaine, est génial ! Il nettoie en apportant du volume. Tout bon.
  • La version solide du shampooing se présente sous la forme d’un galet ou d’une barre que l’on passe directement sur son corps et qu’on laisse sécher ensuite à l’air libre. Il contient une base lavante, une huile et éventuellement des gouttes d’huiles essentielles. Et pour être mouillé, fondre et mousser sous l’eau , il contient un tensioactif, potentiellement irritant (sauf si le shampooing est saponifié à froid). On trouve comme tensioactif  « naturel », le sodium lauryl sulfoacetate (SLSA) végétal et synthétique, le sodium coco sulfate (SCS) et le sodium cocoyl isétoniathe (SCI) dérivés de l’huile de coco. Regard noir du dermato qui précise que ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il est sans danger (le bolet de Satan est un très beau champignon et néanmoins mortel). Ceci étant dit, voici quelques recettes :

 

 

 

Rappel

Je rappelle les précautions d’usage liées à l’utilisation des huiles essentielles (attention aux huiles photosensibilisantes et aux allergies cutanées) et les indispensables et irréprochables conditions d’hygiène à tenir avant et lors de la préparation (mains, plan de travail, instruments).

la vente des cosmétiques maison est interdite en France

Concernant la législation : vous n’avez pas le droit de vendre vos cosmétiques maison ni même vos savons !A moins que vous ne puissiez travailler avec un pharmacien/chimiste, valider vos dossiers administratifs, payer les tests en laboratoire et déposer un dossier à l’ANSM (en savoir + ici).

S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires