L’atelier du mercredi : avec des fleurs comestibles

Capucine, soucis, bourrache, chrysanthème, pissenlit. Rose, courgette, coquelicot, mauve. Violette, pensée, lavande, fleur de sureau. La liste des fleurs comestibles comprend plus de deux cents espèces. Non seulement les pétales peuvent se déguster mais les feuilles et les tiges ont aussi un intérêt gustatif.

Attention

  • Évidement, on choisit des fleurs non traitées aux pesticides ou herbicides.
  • Et l’on ne mange pas n’importe quoi, la nature n’est pas une réserve de bienfaits. Certaines espèces sont toxiques, voire mortelles. On évite absolument : digitale, laurier rose, colchique, lupin, bouton d’or…
    Une liste de ces fleurs est disponible sur le site de Gerbeaud.
    Comme pour les champignons, en cas de doute, on s’abstient !

Les fleurs fraîches et comestibles peuvent également être tressées en couronne ou décorer tables et miroirs. J’aime assez l’utilisation qu’en a faite Jan qui a transféré leurs couleurs sur du tissu avec un marteau ! Certaines fleurs ont en effet des propriétés tinctoriales et sont utilisées dans les teintures artisanales végétales. On trouve dans cette catégorie la bien connue garance mais aussi le pastel, la camomille ou la sarrette des teinturiers. En attendant un prochain atelier du mercredi qui sera consacré à la teinture végétale, je vous invite à saupoudrer vos plats de couleurs et de fleurs.

15 recettes à faire avec des fleurs comestibles

Salé

Sucré

Boissons et glaçons

Mots-clefs du billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.