Catégories
Environnement Fêter et recevoir

Décroissance de Noël, mode d’emploi

Allez, répétez ce nouveau mantra : on refuse, on réduit, on réutilise, on recyle. Hé oui, cela fonctionne aussi à Noël !

Allez, répétez ce nouveau mantra : on refuse, on réduit, on réutilise, on recyle. Hé oui, cela fonctionne aussi à Noël.

Arrêtez les signes extérieurs de Noël

Un sapin ? Des guirlandes ? Oui, bon. On peut éviter… C’est le moment de reparler des sapins en location comme ceux de Treezmas (oui, déjà en 2013 !) et des sapins en pot que l’on pourra replanter après usage saisonnier (à condition de l’avoir conservé dans de bonnes conditions, loin d’une source de chaleur). Et l’on n’oublie pas que des dizaines de bougies créent une ambiance bien hygge ou même lagom, soyons fous, tout à fait adaptée à la saison, et tout ça sans consommer d’électricité. C’est-y pas beau !

À table

Réduisez la viande, et le poisson ! Sérieusement, doit-on réellement manger de la charcuterie et du foie gras et du saumon fumé et un plat de viande à Noël ? A défaut de proposer un repas vegan (oui, c’est possible, L214 a même pensé à un guide de 50 recettes vegan pour Noël sur le site Vegan Pratique), on peut imaginer un plat unique. Puis un dessert. Basta !

Sous le sapin (en pot)

On a tout. On a besoin de rien. Il est temps d’imaginer Noël autrement que cette seule débauche de sacs éventrés et de papiers froissés aussitôt déchirés, aussitôt jetés. On décroit!

Choisir des cadeaux d’occasion et de seconde main : c’est pratique, il y a des guides et des boutiques pour ça, la vie est bien faite : La bible du vintage, Le guide ultime pour passer (à) la seconde (main) // The Good Goods – en cours de financement sur KissKissBankBank ; Label Emmaüs, pour « proposer une alternative aux sites de vente en ligne traditionnels et faire la promesse d’un achat solidaire », et en plus, nous on aime Emmaüs ; Et les Parisiens sont, encore, gâtés : Renée Recycle s’installe en décembre au Monoprix Belleville et au Galeries Lafayette Haussmann, bon nous autres, on ira en ligne, c’est bien quand même, hein !

Faire ses cadeaux soi-même : alors, là, aucune excuse ce ne sont pas les idées  et les tutos DIY qui manquent dans le bazar de Plumetis ; on prépare un plat : on offre du temps –et le temps, c’est précieux, je dirai même plus, ça n’a pas de prix.

On soigne les emballages : on reprend le guide du Furoshiki ; on se sert de papier recyclé ; on tamponne des patates encrées sur du kraft, et en plus ça vous fera une activité familiale.  Elle est pas belle la vie !

  • Photo de couverture : @ninaidea via Twenty20

 

S’abonner
Notifier de

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires