Chez Kate Roebuck, dessinatrice textile

Avec des couleurs vives et de nombreux motifs, la styliste textile Kate Roebuck a entièrement transformé cette maison d’un peu plus de 90m2 à la façade traditionnelle de briques rouges et fenêtres blanches.

 

Par Corynne Pless, Brooklyn – Voir plus de photos d’architecture et de décoration

 

Loin du minimalisme et des principes de Mari Kondo, la papesse du rangement vertical, le lieu situé à Oxford dans le Mississippi génère une belle énergie. Les livres dans la bibliothèque sont classés par couleur, et le mobilier bon marché, de seconde main ou trouvé sur le trottoir a été repeint sans complexe.

 

 

 

 

Évidemment, les œuvres de l’artiste couvrent les murs, les étagères sont jonchés de sculptures. Plaids et couvertures remplissent des paniers posés au sol et sacs et de chapeaux de paille sont pendus au porte-manteau.

 

Kate et sa belle-sœur, Laura, ont fabriqué le lustre scintillant, se contentant de le recouvrir pour respecter les conditions de location.

 

À côté de la fenêtre de la salle à manger, une assiette John Derian est suspendue au-dessus d’un minibar.

 

Kate a cousu et peint les rideaux avec de grands coups de pinceau noirs.

 

Comme l’explique Kate, ce qui caractérise une maison, ce sont les souvenirs que vous y créez, et nous avons commencé à en créer dès la minute où nous avons franchi la porte.

 

Mots-clefs du billet

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de