Le mobilier de Mathieu Matégot

Attention design ! Les rééditions des célèbres pièces en tôle perforée de Mathieu Matégot figurent au catalogue de l’éditeur danois GUBI.  Mathieu Matégot (1910-2001) est un designer français né en Hongrie. Il fait ses études à l’école nationales des Beaux-Arts de Budapest. Peintre, décorateur de théâtre, il découvre ensuite le travail de la tapisserie.

Après la seconde guerre mondiale, il crée à Paris un atelier artisanal de création de mobilier (1947) puis un deuxième à Casablanca au Maroc en 1952.
Il est l’un des premiers à utiliser la tôle perforée, matière découverte lors de sa captivité en Allemagne.
Il baptise cette “résille ajourée” du nom de rigitulle. Associé aux tubes d’acier, ce matériau se retrouve dans la chaise tripode “nagasaki” et dans le fauteuil “copacabana” qui font partie de nombreuses collections publiques de design.

Matégot participe à de nombreux projets d’ameublement et de décoration comme l’Hôtel de France à Conakry, Guinée, avec Jean Prouvé et Charlotte Perriand (1951) ou le Drugstrore Publicis à Paris (1958) et la Maison de l’ORTF (1962).

En dépit de son succès, il revient à l’art de la tapisserie et à son travail de peintre-cartonnier dans les années soixante et cesse son activité de création de mobilier.

Relativement abordables (l’étagère est à 229€), ces rééditions de pièces intemporelles sont proposées dans plusieurs coloris par l’éditeur. Un petit film de présentation du travail de Mathieu Matégot –à découvrir absolument– est disponible ICI.

 

  • table basse kangourou – 1954 – @gubi

  • chaise nagasaki – 1954 – @gubi
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments