Mode mais responsable

En 2013, l’effondrement du toit de l’immeuble du Rana Plaza, à Dacca, la capitale du Bangladesh, qui abritait des ateliers de confection, a coûté la vie à 1 138 personnes. Mille-cent-trente-huit. Cette catastrophe a mis en lumière la responsabilité sociale de l’industrie de la mode fast fashion occidentale qui impose des délais courts et des prix bas, dégradant ainsi les conditions de travail des ouvriers des ateliers des pays émergents. Au Bangladesh, en Inde, au Pakistan, au Vietnam, en Chine et partout où le coût horaire du travail permet de réduire les marges des industriels. Sortir de nouveaux modèles tous les 15 jours à faible coût a un prix. Intolérable.

Notre responsabilité de consommateurs est également engagée. Car comme le disait Coluche : « Quand on pense… Qu’il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça se vende pas !« 

Fashion Revolution

L’association internationale Fashion Revolution est née à la suite de cet accident. Elle appelle les citoyens du monde à des actions concrètes. Notamment à interpeller les marques sur les réseaux sociaux avec le hashtag #whomademyclothes? pendant la Fashion Révolution Week du 22 au 28 avril.

Slow Wear

Parallèlement, le mouvement slow wear prône la fin de la fringue jetable. Il valorise la consommation durable, responsable socialement et écologiquement.  Il s’agit de choisir moins de vêtements de meilleure qualité, en textiles bio et équitables.

Comment agir ?

  • Participer à la campagne Fashion Revolution Week sur les réseaux sociaux

Plusieurs options #zérodéchet sont envisageables

  • réduire sa consommation de vêtements
  • réutiliser sa garde-robe en customisant, retaillant
  • réparer et repriser, raccommoder
  • choisir des vêtements recyclés, de « seconde main » à trouver en friperie ou dépôt-vente

Acheter de la mode mais mieux

  • acheter des vêtements équitables (label GOTS – Global Organic Textile Standard)
  • privilégier des vêtements en fibres naturelles bio (label GOTS )
  • privilégier les acteurs locaux
    à savoir : la Normandie est le première région productrice de lin au monde
  • préférer les productions respectant l’environnement (tannage, apprêts et colorants ; traitement des déchets et des eaux usés ; emballage et étiquetage)

Construisons ensemble une mode responsable.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de