Mariez-vous vintage !

Long white dress Jacques Heim // LaReligieuse

Oserez-vous suivre l’exemple de Beatrice d’York et vous marier dans une robe déjà portée ? Il est vrai que sa robe était celle de sa grand-mère, Elisabeth II, Reine d’Angleterre, et qu’il sera difficile d’avoir autant de majesté dans une robe vintage. La princesse rayonnait, vendredi 17 juillet 2020, aux côtés de son mari Edoardo Mapelli Mozzi.

 

Embed from Getty Images

 

La robe vintage de Norman Hartnell, en taffetas, dans les tons ivoire et garnie de diamants avait été portée en 1962. L’habilleuse de la reine, Angela Kelly, et le designer Stewart Parvin ont fait les retouches nécessaires, peut-on lire dans Gala.

 

Quelles sont les raisons qui poussent les mariées à choisir une robe vintage ?

Choisir une robe de mariée vintage est bien évidemment un choix sentimental lorsqu’il s’agit de porter une robe de famille ayant fait le bonheur d’une aïeule ou d’un mère. Plus facile à justifier, certes, que l’achat d’une robe ayant appartenu à une parfaite inconnue.

View this post on Instagram

Edo Mapelli Mozzi posted these three new photographs this morning! . Congratulations to HRH Princess Beatrice and Mr Edoardo Mapelli Mozzi! The couple were married in a small private ceremony at the Royal Chapel of All Saints at Royal Lodge, Windsor on Friday 17th July. . Princess Beatrice and Edoardo Mapelli Mozzi celebrated their wedding with the closest family. . The happy couple and pictured with Her Majesty The Queen and The Duke of Edinburgh. . Princess Beatrice wore a vintage dress by Norman Hartnell and the Queen Mary diamond fringe tiara, both belonging to Her Majesty The Queen. The tiara was worn by Her Majesty on her wedding day in 1947. . Photograph by Benjamin Wheeler Photograph Credits: @edomapellimozzi #PrincessBeatrice #PrincessBeatriceofYork #BritishRoyalty #BritishMonarchy #RoyalWedding

A post shared by The British Royal Family (@the_mountbatten_windsors) on

 

Si le choix d’une robe d’occasion est quelquefois un impératif financier, cela est également un engagement politique autant qu’un choix raisonnable et responsable. On peut légitimement hésiter avant de dépenser plusieurs milliers d’euros dans une robe d’un jour –et d’un soir.

 

Rare piece 1930s Beautiful off white // – 686,46€

 

Quel modèle ?

Les robes des années 30 sont en ce moment à la mode : vous ne ferez pas de faux pas en choisissant une robe en crêpe de chine taillée dans le biais, typique de cette époque. En revanche, il sera peut-être difficile d’avoir du style dans une robe un peu datée… Les robes “meringues” des années 80, à crinoline, manches bouffantes et volants façon Lady Di ne sont pas des plus réussies. La solution : épurer, enlever la déco bas de gamme, les roses en tissu, les brillants et les fausses perles. Et garder le corps de la robe avant de la customiser avec, par exemple, d’authentiques dentelles faites à la main.

Il faudra également s’intéresser au soin et à la conservation apportés à la robe : a-t-elle été protégée des insectes, de la lumière ? Emballé, pliée et conservée avec précaution dans des feuilles de papier de soie au ph neutre ?  Aucun soucis, de ce côté, pour Beatrice d’York : les robes de sa grand-mère sont classées et entreposées dans une garde-robe royale. Aussi le “titre de maîtresse de la garde-robe échoit à la doyenne des dames d’honneur, traditionnellement une duchesse, directement responsable de l’organisation du service, de la garde-robe et des bijoux. Une charge occupée depuis 1967 par Fortune FitzRoy, duchesse douairière de Grafton. Cependant, comme Sa Grâce vient de fêter ses 92 printemps, l’essentiel de son travail est assumé par la “dame de la chambre”, Virginia Ogilvy, comtesse d’Airlie“, découvre t-on dans Point de vue.

Attention enfin à la qualité des tissus  : le polyester blanc des années 50-90 vieillit mal, il jaunit, perd de sa brillance. Et quand le tissu est moche, il est difficile d’avoir un vêtement agréable. Il vaut mieux privilégier les matières naturelles dans des armatures classiques : doupion, taffetas, faille, satin duchesse ou organza.

N’ayez aucun scrupule : une robe de mauvaise qualité il y a 40 ans sera toujours aussi cheap aujourd’hui, même avec la meilleure volonté du monde…

 

Où acheter sa robe de mariée vintage ?

On trouvera sur Etsy de nombreuses vendeurs de mode vintage, spécialisés ou non en robes de mariée. Avec le retour des danses rétro et notamment du lindy hop, beaucoup de boutiques se sont ouvertes ces dernières années.

Les boutiques et dépôts-ventes spécialisés en robes vintage de cocktail ou du soir peuvent parfois proposer des robes de mariées. N’hésitez pas préciser votre recherche et à laisser vos coordonnées.

 

Antique Lace Wedding Dress // SixPennyBride – 522,16€

 

 

 

70s wedding dress // ImodiVintage- 175€
Photo de couverture : Long white dress Jacques Heim // LaReligieuse – 260€
Mots-clefs du billet
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments