Composez votre bouquet de fleurs séchées

Surfant sur la vague des ateliers DIY, on voit se développer dans les rues trendy de la capitale des « bars à fleurs séchées » qui vous promettent la composition de bouquets hype tige par tige. Évidemment, la fleur séchée nécessitant peu d’entretien, ce concept de bar inhabituel se marie bien avec l’estaminet où l’on délivre des cocktails sans alcool (!) –à prix d’or– , des café des plaines du Kenya, ou n’importe quelle boisson que vous ne buviez pas l’année dernière. Je ne suis plus Parisienne et je m’en félicite parce que dans mon coin, on militerait plutôt pour le bouquet modeste, le mimosa en fleur et le petit jaune en ballon –ou en tube, je ne suis pas sectaire !

Vraiment, je suis trop vieille pour ce genre de come-back et désolée, les fleurs de la pampa et les bouquets de plumes de paon, j’ai vu ça toute mon enfance au-dessus de la cheminée prussienne chez mes vieux grands-parents, et non, je ne m’y (re)ferai pas. Et sachez, jeunes gens, que la fleur séchée, morte, déshydratée, n’est pas du tout, mais alors pas du tout, feng shui. Et de la même façon que je trouve la plume plutôt sympa sur le paon, j’accorde beaucoup –trop– d’intérêt à cet art de vivre, technique, chinois et millénaire. Je cite au hasard :

Les fleurs sont d’excellentes pourvoyeuses de bons courants de Chi, surtout si elles sont épanouies et éclatantes de santé. L’habitude de garnir les pièces de fleurs fraîchement coupées confèrent un bon Chi au foyer. Mais il est important de changer les fleurs aussitôt qu’elles se fanent. En fait, il vaut beaucoup mieux utiliser des fleurs artificielles qui semblent toujours fraîches plutôt que d’avoir des fleurs fanées. Les fleurs mourantes signifient maladie et malchance.

Pour les mêmes raisons, il n’est pas conseillé d’avoir des plantes ou des fleurs sèches aussi belles qu’elles puissent paraître. Les plantes séchées signifient mort et n’attirent pas le bon, le vibrant Chi plein de santé. En outre, elles ont un effet trop Yin; hôtesses qu’elles sont du royaume des morts (Chinastral).

Voilà, voilà. Ceci étant, le bar à fleurs –même séchées– est une activité absolument inoffensive qui ne mérite nullement l’opprobre et les fleuristes ont tout mon respect. D’autant que les compositions de Debeaulieu ou d’Une maison dans les arbres sont vraiment à tomber ! Voici donc quelques inspirations, workshops et boutiques pour ceux qui n’auraient pas connu les bouquets de fleurs séchées renversées au plafond des cuisines des années soixante-dix et les plumes de paon dans leur pot en céramique cinquante.

 

 

  • En Une : Photo by Peter Bucks on Unsplash
Mots-clefs du billet

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de