Dille & Kamille : le beau bazar

On pourrait dire concept-store. Mais je trouve cela prétentieux. Moi, j’aime bien le mot bazar, ça veut bien dire ce que ça veut dire : un bric-à-brac, un magasin où sont vendus toutes sortes d’objets. « Une combinaison improbable de produits », ça, c’est eux qui le disent.

Mais le bazar peut être sélectionné et disposé avec soin. C’est le cas des boutiques DILLE&KAMILLE.

Je suis sûre que vous voyez très bien de quoi je parle : du plancher brut au sol, des beaux comptoirs, des articles de jardinage, de la papeterie aux couleurs pastel, des jouets en bois, des moules à cupcakes et des emporte-pièce, de belles plantes grasses disposées ici et là, des savons qui sentent bon (miel ou amande/citron), des bougies, des livres, de l’osier, des crayons. Ah…

Crédits photo : Dille&Kamille

La formule est bien pensée : on a envie de tout ramener.

Pour être tout à fait franche, je trouve que c’est souvent plus joli dans la boutique que chez soi. A la maison, soudain, sans l’effet masse des articles présentés dans de jolis bocaux en verre, je ne sais pas, c’est différent. On se demande pourquoi on a bien pu acheter trois bougies flottantes rose, orange et violette en forme de fleurs… Pour le souvenir, sans doute, de cette belle semaine à Bruges.

La première boutique a été créée en 1974 à Utrecht. Depuis 19 boutiques ont été ouvertes aux Pays-bas et en Belgique.

Le site est vraiment sympa, à explorer pour découvrir des recettes, des conseils d’entretien et aussi pour le E-shop (de toutes les manières, ils ne livrent pas en France).

Mots-clefs du billet

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
aurelieVonigLa tulipe Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
La tulipe
Invité

Je vois trop bien! Le genre de lieu de perdition. Soit on se lâche soit on ose ne rien acheter car tout nous plaît.
Je partage ton point de vue sur l’accumulation, l’effet masse en magasin. 😉
Ceci dit je suis convaincue (au fil de mes pérégrinations sur la toile) qu’ il faut « mettre en scène » nos objets. Et figer un instant déco … par une photo.
Bon sinon … tu me donnes juste envie d’aller à Bruges …

Vonig
Invité
Vonig

Merci pour ce joli souvenir…
Aujourd’hui, quand je beurre un toast avec mon couteau toaster, j’ai chaque fois une pensée pour Dille et Kamille…et de même, pour les autres petits objets que j’avais rapportés…