Les cosmétiques maison, Part 2 : le blush

Suite du premier opus concernant la fabrication du maquillage maison. Après le teint, intéressons-nous au blush !

 

Homemade-beet-root-blush // Free Peole

Photo Free People

Je rappelle les précautions d’usage liées à l’utilisation des huiles essentielles (attention aux huiles photosensibilisantes et aux allergies cutanées) et les indispensables et irréprochables conditions d’hygiène à tenir avant et lors de la préparation (mains, plan de travail, instruments).

Concernant la législation :

la vente des cosmétiques maison est interdite en France

Vous n’avez pas le droit de vendre vos cosmétiques maisonni même vos savons !
–A moins que vous ne puissiez travailler avec un pharmacien/chimiste, valider vos dossiers administratifs, payer les tests en laboratoire et déposer un dossier à l’ANSM + ici.

Composition

Le blush se compose essentiellement de poudre (riz, talc) ou d’un peu de corps gras (huiles végétales, karité) si vous préférez les crèmes ; de colorant (betterave, hibiscus ou oxyde) ; de mica (un minéral pour la brillance) et éventuellement de quelques gouttes d’huiles essentielles. Et c’est tout !

Pas de polymères (silicones), de nanomatériaux ou de dérivés du pétrole (huiles minérales) dans votre préparation si possible bio. Le bonheur des peaux sensibles et de notre environnement !

 

6 DIY pour se fabriquer son blush

Différents tutos à usage personnel –les swaps sont également interdits par la loi– :

diy : faire son maquillage // le blush

En savoir +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *