Par quoi remplacer les cotons-tiges ?

Les cotons-tiges ont été interdits à la vente le 1er janvier. Une bonne chose pour la lutte contre les plastiques jetables. Mais par quoi les remplacer pour nettoyer nos oreilles ?

  • L’option simple et économique : de l’eau et du savon
    On ressort les bons vieux gants de toilette, et sous la douche, on se lave le dessous des oreilles, le pavillon et l’entrée du conduit auditif externe, l’entrée seulement pour éviter de se blesser. De toutes les façons, l’épaisseur du gant nous empêchera de s’enfoncer trop loin et c’est très bien comme cela. A noter : oriculi n’est pas une marque mais le nom du produit. De nombreuses marques bio en proposent.
  • Pour les nostalgiques : le coton-tige en bambou
    Histoire de faire comme si on avait encore des cotons-tiges parce qu’on adorait ça ! Notre test familial s’est révélé plutôt décevant : des boules de coton bio qui se désagrègent à la vitesse de l’éclair et quelques douleurs après s’être piqués avec le bâtonnet en bambou dénudé, plus ou moins souple selon les marques. Existe aussi avec un bâtonnet en papier.
  • L’option cure-oreilles
    L’oriculi est une longue tige incurvée en bois qui se tourne doucement dans le pavillon et à l’entrée du conduit auditif externe –à l’entrée seulement– pour enlever le cérumen. L’oriculi est réutilisable et se lave à l’eau et au savon. Bon. Pas fan de la cuillère à cérumen mais c’est purement psychologique.
  • Le coton-tige réutilisable et lavable
    Un coton-tige conçu avec des matériaux durables : une tige en nylon rigide et un bout en TPE à la texture granuleuse (pour la version soin des oreilles). Livré dans son étui. A tester.
  • Pour les prévoyants : une séance de bougies auriculaires
    Le principe : vous prenez une demi-journée, vous vous couchez dans une position confortable pendant qu’une main amie introduit dans votre conduit auditif un cône qu’elle enflamme. Pendant que la bougie brûle en aspirant tous les résidus –“sous l’effet cheminée de la chaleur”–, vous vous relaxez et écoutez de la musique zen. Chez nous, la blague a duré 1 minute, on doit être une famille de stressés.
  • Un spray comme chez le médecin
    Les sprays, généralement à l’eau de mer, peuvent empêcher la formation de bouchons de cérumen. Certains sont enrichis d’huiles essentielles aux propriétés anti-bactériennes. Un échec avec Mini Plumetis, il y a quelques années, qui ne supportait rien dans l’oreille…

➥ résultat du test : eau + savon. Traditionnel, simple, économique, efficace. En attendant de tester la version lavable du coton-tige. Des avis à partager ? N’hésitez-pas !

 

Photo de couverture : Jen Theodore on Unsplash
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments