La technique japonaise du yubinuki

© 茶夢 sur Iichi

Le Kaga yubinuki est un dé à coudre japonais. Il se porte à la dernière phalange du majeur. Bien trop beau pour rester dans la boîte à couture, on n’hésite pas à le garder au doigt comme un anneau précieux.

Cet artisanat s’est développé pendant l’époque Edo (1603-1867) dans la préfecture d’Ishikawa, autour de la ville de Kaga. Il s’agissait alors de réemployer les fils de soie inutilisés lors de la confection des kimonos.

 

 

La technique du yubinuki procède à la fois de la broderie et du tissage —➤ les balles temari. On enroule tout d’abord sur un tube –du diamètre du doigt– des rubans de papier que l’on joint avec quelques points cousus. Puis l’on ceinture l’ensemble d’une bourre de soie, en effectuant de nombreux tours pour protéger le doigt de l’aiguille, que l’on vient broder très minutieusement. Compte-tenu de la taille de l’ouvrage, une grande précision est nécessaire.

 

© Couturier sur Felissimo

 

Il vous faudra

  • Un ruban de papier,
  • Un tissu à placer à l’intérieur, de l’anneau
  • De la bourre de soie,
  • Des fils de soie colorés.
Kit Kaga yukinobi
Kit Kaga yukinobi // Couturier sur Fellissimo

 

La technique

Un ruban de bourre de soie est superposé à un anneau de papier ajusté sur un fond en tissu. Il est ensuite tissé et brodé jusqu’à ce que le dé soit entièrement recouvert de fils entremêlés. Il existe bien sûr des centaines de motifs :

Seasonal TRADITIONAL JAPANESE YUBINUKI Japanese Silk Thimble Sewing Handicraft Book //Living in Tokyo sur Etsy par  Yukiko Ohnishi

 

En version xxl

 

Accueil » Archives » Techniques » La technique japonaise du yubinuki
Mots-clefs du billet
, ,

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de