5 chroniques familiales à voir sur Netflix

Ces 5 chroniques familiales nous entraînent au Mexique, au Malawi, en Suisse, en France et aux États-Unis. Cinq récits de familles tentant de s’aimer ou de se retrouver, à regarder sur Netflix. Pour éviter de passer plus de temps à essayer de trouver un film sur le réseau qu’à le regarder ^-^

 

(Mexique, 2018)
De Alfonso Cuarón
Avec Yalitza Aparicio, Marina de Tavira, Nancy García

Roma est un récit mettant en scène une famille dans un quartier de Mexico, au début des années 1970. Un film silencieux, tourné en noir et blanc depuis la cour fermée d’une maison où la voiture du père peine à se garer. Un film sensible où les femmes, maîtresses ou employées de maison, se débrouillent et se réchauffent face à l’absence et à la solitude.

Oscar du Meilleur réalisateur, Oscar de la Meilleure photographie, Oscar du Meilleur film étranger, 2019. Lion d’Or de la Mostra de Venise, 2018.

(The Boy Who Harnessed the Wind – Malawi, 2019)
De Chiwetel Ejiofor
Avec Maxwell Simba, Chiwetel Ejiofor, Aïssa Maïga

Seuls 2 % de la population malawite ont accès à l’électricité. Lorsqu’il voit la sécheresse frapper son village, William, un jeune Malawite de 13 ans, invente un système ingénieux pour construire une éolienne qui sauvera sa famille d’agriculteurs de la famine.

Un film inspiré de l’histoire vraie de William Kamkwamba et adapté de son roman best-seller. Sélection du film de Sundance. Présenté à l’Oscar du meilleur film international 2020.

(USA – 2017)
De Rob Meyer
Avec Melanie Lynskey, Nelsan Ellis, Armani Jackson

La famille de Clark quitte New York et déménage dans une petite ville. Ses parents, un couple mixte, peine à trouver leur place dans ce nouvel environnement.

Sélection des Nantucket, Tribeca et Woodstock film festivals.

(Wolkenbruchs wunderliche Reise in die Arme einer Schickse – Suisse, 2018)
De Michael Steiner
Avec Noémie Schmidt, Joel Basman, Sunnyi Melles


Le jeune Motti enchaîne les schidech, rendez-vous arrangés par sa mère qui souhaite lui trouver une épouse au sein de leur communauté juive orthodoxe. Bien évidemment, il tombe amoureux d’une étudiante non juive, une shiksa, que sa mère n’accueillera jamais. Un film divertissant malgré tous les poncifs –la mère, le meilleur ami, les jeunes Israéliens– et une fin que l’on pourrait trouver inachevée.

Adapté du roman de Thomas Meyer. Sélection du film de Zurich. Présenté à l’Oscar du meilleur film international 2020.

(France, 2003)
De Noémie Lvovsky
Avec Jean-Pierre Bacri, Nathalie Baye, Isabelle Carré

Deux couples réunit pour des raisons professionnelles se retrouvent voisins. Le film chemine subtilement entre les deux maisons, le long d’un fil cassant. Les sentiments sont parfois violents et mènent à la rupture.

Prix Louis Delluc, 2003.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de