En mémoire de Gabriel Fernandez (2005-2013)

© Netflix

Netflix diffuse actuellement L’affaire Gabriel Fernandez, une mini-série réaliste –un true crime documentary— sur un meurtre d’enfant. Gabriel Fernandez, 8 ans, a été assassiné par sa mère, Pearl Fernandez, et le compagnon de celle-ci, Isauro Aguirre, en mai 2013.

Il avait été torturé pendant plusieurs mois.

Le journaliste Garrett Therolf du Los Angeles Times a mené une enquête publiée ultérieurement dans le journal The Atlantic. Il a démontré que les services sociaux de la ville de Los Angeles et la police avaient été avertis à plusieurs reprises du sort réservé à l’enfant. Son institutrice, des témoins avaient alerté. En vain. Gabriel Fernandez est mort des coups reçus le soir du 22 mai 2013.

Isauro Aguirrei a été condamné à mort par un jury populaire lors de son procès en 2018. Pearl Fernandez a plaidé coupable et purge une peine d’emprisonnement à vie dans la prison pour femmes de Chowchilla, CA.

La série réalisée par le documentariste Brian Knappenberger, en collaboration avec Garrett Therolf et l’Investigative Reporting Program IRC de l’université UC Berkeley, suit le travail du procureur Jon Hatami.

On le voit tenter de poursuivre, outre la mère et son compagnon, quatre travailleurs sociaux de l’aide sociale à l’enfance de Los Angeles, la toute puissante L.A. County Department of Children and Family Services (DCFS) .

La hiérarchie de cette institution a préféré gardé le silence.
Les 4 travailleurs sociaux ont été renvoyés.
Et rien n’a changé.

Malgré une bien timide commission d’enquête interne, d’autres enfants, signalés comme victimes de mauvais traitements, sont morts, dans la région, depuis le décès de Gabriel Fernandez, sous les coups des adultes.

En France aussi, tous les 5 jours, un enfant est tué par l’un de ses parents. *

Comment protégeons-nous les enfants ?

 

En savoir +

Accueil » Archives » Télévision » En mémoire de Gabriel Fernandez (2005-2013)

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de