Le yoga : respirez, pratiquez, méditez, et saluez le soleil

Lorsque l’on parle de yoga, on a en tête un concours de photos Instagram avec des postures physiques spectaculaires, en appui sur les pieds, les mains, la tête, dans des décors de rêve. On s’imagine un semblant de cours de gymn, détox, un peu sportif, avec une touche de bio et de méditation. On a entendu parler de son renouveau, des vertus supposés d’un courant de yoga dynamique (yoga ashtanga, vinyasa) pratiqué lors de séances chorégraphiées, versus un yoga traditionnel (hatha yoga) plus lent et certainement plus rébarbatif…

Ok, certains appréhenderont le yoga comme un cours de Pilates avant d’aller faire la fête. Peu importe ! L’important n’est-il pas de se ménager des moments de bien-être ? Car le yoga, cette pratique millénaire –Krishna enseignait le yoga– n’est heureusement pas cela. Pas que cela. Car il y a bien les moments de joie, l’exercice physique, la respiration, la méditation et le mode de vie vegan –non violence oblige– des yogis. Et puis le souffle, la conscience de son corps, de son souffle, la concentration, une détente enfin retrouvée.

Les écoles modernes de yoga ont des fondateurs et des élèves, des gourous et des disciples, qui ont répandu la pratique dans toutes les régions du monde. A partir des années 1920 avec Tirumalai Krishnamacharya pour la version traditionnelle du hatha yoga. Et dans les années 60 avec Rama Mohan Brahmachari et Jois Pattabhi pour le yoga ashtanga de Mysore ou power yoga.

Les yogis sont des ascètes, des initiés qui se consacrent entièrement à la méditation. Ils ne dirigent pas de mouvements religieux ou spirituels mais témoignent de leur pratique. Cependant, les courants récents mélangent allègrement postures traditionnelles et méthodes originales, comme par exemple celle de faire du yoga suspendu en l’air par des sangles, avec des chèvres sur le dos, ou de pratiquer, comme dans le yoga Bikram, dans une salle chauffée à 40° et à 40% d’humidité pour « évacuer les toxines », dans une démarche commerciale.  Ces nouvelles « méthodes » sont en effet des marques déposées qui donnent lieu à redevance. « At present, anybody teaching Hot Yoga’s 26 postures has to pay Choudhury franchisee fee because he holds copyright on them», rappelle le Dr Gupta, qui a répertorié sur une base de données libre, le Traditional Knowledge Digital Library, plus de 1000 postures de yoga pour protéger les savoirs traditionnels indiens et éviter leur mainmise par des « gourous ». Car selon le Times of India, le yoga représentait en 2014 un marché 225 milliards de dollars… Et la France, en 2017, compte près de 2,5 millions de pratiquants d’après la Fédération Nationale des Enseignants de Yoga.

Le yoga

Littéralement, yoga signifie joug en sanskrit, que ce soit dans l’hindouisme ou le bouddhisme. Il s’agit de la «recherche de l’attelage, de l’union avec Dieu », détaille un article du blog Le Conflit. Le yoga est véritablement une discipline spirituelle : il vise «par la méditation, l’ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l’unification de l’être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel

Les quatre principales voies de yoga sont le:

Jnana yoga, la voie de la connaissance abstraite
Bhakti yoga, le yoga de l’amour et de la dévotion
Karma yoga, la voie du service et l’action désintéressée
Raja yoga ou aṣṭāṅga yoga de Patañjali, la voie de la méditation ou voie royale

8 étapes jalonnent la voie royale, qui associe le hatha yoga aux trois premières voies : Yama, les principes – Niyama, l’introspection – Âsana, la  posture – Prânâyâma, la respiration –Pratyâhâra, le retrait des sens – Dhâranâ, la concentration, – Dhyâna, la méditation. – Samâdhi, la contemplation.  Les textes de la haṭhayogapradīpikā et de la gheranda samhitā datant de la fin du premier millénaire après J-C puis la Shiva samhita, composé en sanskrit au XVIIe siècle, traitent de cette voie.

Même si « le terme yoga est communément utilisé aujourd’hui pour désigner le hatha-yoga, [alors que] cette discipline n’en est qu’une branche » (Wikipédia) et qu’il est précisé sur Le Conflit que «ce Yoga « corporel » n’est pourtant considéré en Inde que comme une phase de préparation aux formes spirituelles du yoga qui se pratiquent à l’aide de différentes techniques méditatives », ce n’est déjà pas si mal : le yoga nous montre la voie

Le hatha yoga

Une séance d’hatha yoga est fondé sur un enchaînement d’exercices physiques, de chants, de méditation et de relaxation. Il vise à l’éveil spirituel. Les séances alternent le travail de

• contrôle de la respiration par des exercices de souffle, inspiration, rétention, expiration : prāṇāyāma

• placement corporel aligné sur la respiration, par des postures correctes qui font travailler en profondeur les muscles : āsana

• position des doigts : mudrā 

• son comme support de méditation : chant de mantras

• méditation

Les āsana portent des noms qui ont donné lieu à des métaphores : la posture du cobra, le chien tête en bas, le guerrier, l’enfant, le chat, le dauphin, etc. On tient plus ou moins longtemps ces positions physiques selon un programme propre à chaque « école » de yoga. L’enchaînement le plus connu est la célèbre Salutation au soleil, Surya Namaskar en sanskrit, en hommage à Sūrya, le Dieu soleil des Veda, les textes révélés aux sages.

Via Inner Quests

La salutation au soleil

Cette série de 2 fois 12 postures, une fois à gauche et une à droite, est à effectuer en suivant sa respiration, au saut du lit, à jeun, pour s’étirer, s’assouplir, calmer son esprit, se concentrer et trouver la paix ^-¨

A faire 12 fois ! Om shanti shanti shanti ^-^

 

 

En savoir +

Accueil » Archives » Beauté » Le yoga : respirez, pratiquez, méditez, et saluez le soleil
Mots-clefs du billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.