Inspiration : dans un tableau de Morandi

Giorgio Morandi est l’un des grands peintres italiens du XXe siècle. Réputé pour ses natures mortes de « bouteilles ou pots récupérés dans les brocantes » *, l’artiste place l’objet au centre de ses compositions et aborde le thème du quotidien de manière neutre.

 

Giorgio Morandi • Nature morte (Natura morta), 1955 • Huile sur toile 25,5 x 30,5 cm •  Kunst Museum Winterthur, legs du Dr. Heinz Keller, 1984 © Giorgio Morandi, VEGAP, Bilbao, 2019

 

Un regard en arrière : Giorgio Morandi et les maîtres anciens

Le Musée Guggenheim Bilbao présentera, à partir du 12 avril, un vaste parcours de l’œuvre de Morandi où l’accent sera mis sur la relation entre ses natures mortes et quelques-unes de ses principales références dans l’histoire de l’art.

“J’ai senti que seule la compréhension des œuvres les plus vitales que la peinture avait produites au cours des siècles passés pouvait m’aider à trouver ma voie.” – Giorgio Morandi.

L’accrochage de l’exposition Un regard en arrière : Giorgio Morandi et les maîtres anciens, réunira pour la première fois une large sélection des toiles du peintre avec plusieurs tableaux de maîtres anciens qui ont influencé sa pratique artistique pendant quatre décennies, de l’entre-deux-guerres jusqu’au début des années 1960.

l’Italien a absorbé la théâtralité de la peinture espagnole du XVIIe, le naturalisme du Seicento italien, ainsi que l’intimité et la géométrie de Chardin. Ainsi est-il particulièrement intéressé par certains détails des toiles, les fleurs du Gréco, l’utilisation de la lumière pour construire les formes chez Zurbarán, les humbles détails des compositions du peintre bolonais du XVIIIe, Crespi, et les châteaux de cartes de Chardin.

Des compositions, des rapports de lumière et de valeurs à aller admirer à Bilbao, de l'autre côté de la frontière française, dans le bâtiment unique du musée Guggenheim construit par l'architecte Frank Gehry. Exposition réalisée grâce au mécénat d'Iberdrola

 

Inspirations

Beaucoup de stylistes et de « set designers » s’inspirent des compositions picturales de Giorgio Morandi pour les prises de vues de nature morte et de son travail sur les nuances des tons des céramiques, souvent regroupées au centre de la toile. Un exercice de style auquel je me suis adonnée pour cette sélection de pots et vases de créateurs.

 

  • Giorgio Morandi • Nature morte (Natura morta), 1955 • Huile sur toile 35 x 40 cm • Fondation Mattioli Rossi, Suisse © Giorgio Morandi, VEGAP, Bilbao, 2019

 

 

Giorgio Morandi • Nature morte (Natura morta), 1956 •  Huile sur toile 40,7 x 36,2 cm •  Collection Augusto et Francesca Giovanardi © Giorgio Morandi, VEGAP, Bilbao, 2019

 

 

En savoir +

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de