5 films d’époque à voir sur Netflix

On passe quelquefois plus de temps à essayer de trouver un film sur le réseau Netflix qu’à le regarder. Voici une première sélection de 5 films en costume d’époque à ne pas manquer.

– Une deuxième sélection est à retrouver dans cet article

 

 

(2010)
De Bertrand Tavernier.
Avec Mélanie Thierry, Lambert Wilson, Grégoire Leprince-Ringuet.

Château de Champigny ; Cour du roi. 1562.

Marie de Mézières, interprétée par Mélanie Thierry, est partagée entre sa passion pour son amour de jeunesse, Henri de Guise et le mari que son père lui a imposé, François de Bourbon, prince de Montpensier. Inspiré du roman de Madame de Lafayette (1662).

César des meilleurs costumes 2011.

(2012)
De Benoît Jacquot.
Avec Léa Seydoux, Diane Kruger, Virginie Ledoyen, Xavier Beauvois.

Château de Versailles. 1789.

La caméra de Benoît Jacquot s’attarde sur le visage de Léa Seydoux qui joue ici le rôle imaginaire d’une jeune lectrice de la reine pendant les jours précédant la chute de Versailles. Adapté d’un roman de Chantal Thomas (2002).

Le film a reçu le prix Louis-Delluc du meilleur film en 2012, ainsi que trois César en 2013, ceux des meilleurs décors, costumes et de la meilleure photographie.

(2008)
De Saul Dibb
Avec Keira Knightley, Ralph Fiennes, Charlotte Rampling.

Angleterre. XVIIIe siècle.

Keira Knightley retrousse encore son nez dans ce film historique. Mais le drame que vit Georgiana, duchesse du Devonshire, contrainte d’accepter un ménage à trois avec la maîtresse de son mari est poignant.

Michael O’Connor a reçu en 2009 l’Oscar des Meilleurs costumes pour ce film.

(En Kongelig Affære ; 2012)
De Nikolaj Arcel
Avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander.

Danemark. 1770.

L’histoire de la passion entre la reine Caroline-Mathilde de Hanovre et Johann Friedrich Struensee, le médecin du roi du Danemark et de Norvège Christian VII, monarque absolu au siècle des Lumières. On se doute que cela finira mal…

Ours d’Argent du Meilleur acteur pour Mikkel Boe Folsgaard et Ours d’Argent du Meilleur scénario attribué à Nikolaj Arcel à la Berlinale 2012.

(1999)
De Patricia Rozema
Avec Frances O’Connor, Alessandro Nivola.

Midlands, Angleterre. Début du XIXe siècle.

La jeune et pauvre Fanny Price est secrètement amoureuse de son cousin, Edmund Bertram. Une adaptation libre, un peu sombre, du roman de Jane Austen (1814) qui conte 10 ans de la vie de son héroïne, entre son arrivée au domaine de Mansfield Park et le classique Happy End qui scelle habituellement le destin des jeunes filles nobles infortunées chez la romancière.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de